Welcome Jules : « L’ambiance devrait être au rendez-vous »

Déplacé au Santiago Bernabeu,  la finale retour de Copa Libertadores va enfin pouvoir se jouer. Entretien avec le Youtubeur franco-argentin Welcome Jules, supporter de Boca Juniors et auteur du titre Sergio Ramos.

Comment avez-vous vécu la délocalisation de la finale ?

« En tant qu’argentin, comme une « défaite » pour l’Argentine. C’est triste qu’une finale aussi historique soit délocalisée en Europe et que le peuple argentin ne puisse même pas en profiter, même si c’est aussi en partie de leur faute.

En tant que supporter, pensez-vous qu’une formation possède un avantage ?

Non, ceux de River vont vous dire que Boca est avantagé puisque il y aura les hinchas de Boca et de River.

En Argentine, comment a été vécu le report de la seconde manche ?

Ça a été vécu comme une défaite également, mais ça a aussi pu montrer toutes les limites et la « corruption » de la CONMEBOL (ndlr, ), avec ce match reporté 3 fois à une heure différente pour finalement le suspendre, Gianni Infantino (ndlr, président de la FIFA) qui voulait obliger les joueurs de Boca à jouer, alors qu’il y avait des blessés.

A l’image de m’ambiance en tribunes, la ferveur locale est surréaliste. A quoi faut-il s’attendre au Bernabeu ?

Beaucoup d’argentins vivant en Espagne ou dans toute l’Europe vont s’y rendre, également environ 10 000 argentins, en partance de Buenos Aires. L’ambiance devrait être au rendez-vous, on espère sans débordement.

Où comptez-vous voir le match ?

Je serais malheureusement à l’étranger donc je le regarderais depuis ma chambre d’hôtel. Sinon, j’aurai évidemment été en tribunes à Madrid, côté Boca.

Un pronostic ?

Allez ! C’est compliqué mais on va dire victoire 2-1 de Boca. But de Barrios et Benedetto. » .

Real – PSG : « Madrid sonne creux, on sera comme à la maison »

Actif depuis 12 ans, Mathieu* est un ancien abonné dans la tribune Auteuil. De la partie à l’occasion du choc face au Real Madrid, il occupe une place forte dans le mouvement « Liberté pour les Abonnés » et a rejoint le Collectif Ultras Paris, lors de sa création début 2016.

Ancien abonné dans la tribune Auteuil et membre du Collectif Ultras Paris, Mathieu* est de la partie face au Real Madrid. 

 

Combien d’ultras parisiens vont faire le déplacement à Madrid ?                                

« 4000 supporters dont 1000 du Collectif Ultras Paris (CUP).

Comment s’organise les déplacements en général pour le CUP ? Allez-vous procéder différemment pour aller à Madrid ?

En général, on se déplace avec un car loué par le collectif ou en j9 pour les déplacements en semaine où il y a moins de monde. Mais pour Madrid, c’est different car c’est assez loin donc chacun procède à sa façon : l’avion étant le meilleur moyen, sinon c’est en car.

Souffrez-vous encore de la mauvaise réputation des supporters parisiens, souvent jugés violents ?

L’étiquette du supporter violent au PSG restera éternelle malgré les actions à but non lucratif mais social que nous réalisons, comme les quêtes pour les enfants malades ou la distribution de denrées aux sans abris. Les journalistes ont construit cette étiquette lors des périodes sombres du supporterisme parisien en faisant l’amalgame entre les hooligans et les ultras du PSG.

Avez-vous retrouvez la même ferveur au Parc après le plan Leproux ?

Non car la majorité des anciens abonnés sont toujours dans un boycott hors du stade pour des raisons plus ou moins complexes. Il a fallu rééduquer les valeurs du supporter au sein de la tribune Auteuil à des gens qui n’avait aucune notion du mot supporter, c’est à dire à une réelle animation en tribune et des chants pendant 90 minutes. D’ailleurs, on est toujours dans cette phase d’éducation, ça vient petit à petit mais on sait pertinemment qu’on ne retrouvera jamais les ambiances connues avant le plan Leproux en 2010. Mais le mouvement ne s’est jamais arrêté, nous essayons de créer une autre page dans le mouvement parisien et depuis notre retour, l’ambiance est quand même au rendez-vous.

« Il va falloir 11 bonhommes sur le terrain, le 12ème sera dans les tribunes »

Pensez-vous que le dialogue avec la direction du club soit rétabli, notamment avec les gestes de Nasser en votre faveur ?

Il existe un dialogue avec les dirigeants du club et nous avons même signés une convention entre le CUP et le Paris-Saint-Germain sur les abonnements et les droits/devoirs à respecter des deux cotés. On attends la mise en place du référent supporters qui a du mal à arriver au point de vue national. Même si cela s’améliore, la France reste à la traine au niveau européen.

Pensez-vous pouvoir vous faire entendre dans les tribunes de Bernabéu comme ça a pu être le cas lors de vos déplacements européens cette saison ?

Bernabéu sonne creux ! On sera à la maison même si le parcage est placé tout en haut !

À titre personnel, quel a été votre meilleur déplacement cette saison ?

Celtic-PSG au Celtic Park de Glasgow ! Pour la mentalité et l’accueil des gens ! Ennemis sur le terrain, amis dehors ! Tu ne retrouves plus ce genre de mentalités dans les stades européens.

Pourquoi êtes-vous souvent placés en hauteur dans les stades visiteurs, notamment dans les nouveaux stades construits pour l’Euro 2016 ?

C’est une question d’image du club ! On est placé haut en parcage pour qu’on ne nous voit pas. On est vite attrapés si on abuse de certaines règles et ça évite aussi les envahissements de terrain. Ils prétextent des questions de sécurité mais ça n’a pas empêcher les débordements lors de Lyon-Galatasaray en 2017.

Quel score voyez-vous pour cette rencontre et pourquoi ?

On espère une victoire parisienne pour ouvrir une porte vers les quarts de finale. Madrid est moins en forme que le PSG mais il va falloir 11 bonhommes sur le terrain, le 12ème sera dans les tribunes et ça peut aider pour accrocher Madrid. »

(*son nom a été modifié pour préserver son anonymat)